Hamdi2

FATEN HAMDI

Faten Hamdi est ingénieure agronome de formation spécialisée en horticulture et en protection des plantes de l’Institut Supérieur Agronomique de Chott-Meriem, en Tunisie. Elle est titulaire d’un doctorat en biologie et en sciences agronomiques conjointement de l’université Montpellier 2, en France, et de l’université de Sousse, en Tunisie.

Tout au long de son cursus universitaire elle s’est intéressée à la protection biologique et intégrée des plantes. Elle a découvert sa fibre entrepreneuriale en participant, au cours de sa deuxième année de thèse, au Programme d’Accompagnement à la Création d’Entreprises Innovantes en Méditerranée lancé par l’Institut de Recherche pour le Développement. Elle était parmi les lauréats de sa première édition.

Après l'obtention de son doctorat en France, elle est revenue en Tunisie pour créer l'entreprise ControlMed, spécialisée en production d’insectes utiles à l’agriculture. Son projet était innovant en Tunisie.

Faten Hamdi garde le contact avec le monde de la recherche en développant des collaborations avec les institutions de recherche scientifique et d’enseignement supérieur agricole tunisiennes, méditerranéennes et africaines.

Elle cherche à développer l’activité de sa jeune entreprise et à se développer à l’international.

0
0
0
s2smodern

Persson2

NATHALIE PERSSON ANDRIANASITERA

Nathalie Persson est coordinatrice scientifique des programmes internationaux de soutien à la recherche en sciences alimentaires et en sciences sociales à la Fondation internationale pour la science (IFS).

La mission de la fondation est de soutenir les jeunes scientifiques les plus prometteurs du monde en développement grâce à un système compétitif de subventions de recherche de faible montant.

Nathalie Persson est responsable du processus d'identification des meilleurs candidats portant des projets de recherche en sciences sociales, et en sécurité alimentaire et en nutrition. Elle présélectionne les projets pour un examen plus approfondi et recrute des évaluateurs indépendants ainsi que des scientifiques chevronnés des cinq continents pour un comité scientifique qui formule des recommandations de subvention. Elle administre également l'ensemble du processus tout en gérant une relation durable avec le réseau de ressources humaines qui contribue à la mission de la fondation dans ses domaines de responsabilité de recherche.

Elle travaille également au renforcement des capacités en tant que formatrice et coordinatrice pour la formation à la méthodologie scientifique, à la rédaction de propositions, à la communication scientifique et aux techniques de présentation pour les candidats à des subventions de recherche et pour ceux qui en bénéficient. Grâce à des mesures d'accompagnement spécifiques, elle a obtenu des améliorations significatives pour les candidats issus d'institutions et de pays qui ont habituellement de faibles taux de succès dans leurs demandes de subventions de recherche.

Elle a initié, coordonné et géré la participation de l'IFS à de nombreux événements scientifiques (conférences, ateliers, séminaires et réunions scientifiques) en Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Notamment, la conférence panafricaine Food Africa financée par l'Union européenne ; l'initiative sur les céréales traditionnelles, les solutions respectueuses de l'environnement et la réduction de la pauvreté financée par MISTRA (Fondation suédoise pour la recherche stratégique environnementale) ; Sunray, nutrition durable en Afrique pour les années à venir.

Elle a géré avec de bons résultats des projets d'équipes interdisciplinaires : le programme de subvention de recherche collaborative entre institutions de recherche d'Afrique centrale et occidentale (CORAF WECARD), le projet de subvention de recherche sur l'eau "verte" de l'IFS financé par le SIDA (Agence suédoise de développement international).

Elle a une grande expérience de travail dans un environnement multiculturel et parle couramment quatre langues dont le français et l'anglais.

Elle a étudié les sciences de l'alimentation, la nutrition, les affaires et l'administration. Elle a été formée à Dijon, en France, en tant qu'ingénieur ENSBANA (science alimentaire et nutrition appliquée), et à Paris en tant qu'ingénieur IESIEL-INA en industrie et économie laitières. Elle a été formée au marketing à l'Institut Påhlmans Handels à Stockholm, en Suède. Auparavant, elle a suivi un cours de neuf mois en commerce à l'IGIA-ESSEC à Cergy, en France.

0
0
0
s2smodern

Piuzzi2

FRANÇOIS PIUZZI

Scientifique retraité, François Piuzzi a été directeur de recherche en physico-chimie au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives. C'est un expert en application des lasers en physico-chimie.

Il a fondé le prix d'instrumentation en chimie physique décerné annuellement depuis 2007 par la Division de chimie-physique commune à la Société chimique de France et à la Société française de physique.

Il préside la commission "Physique sans Frontières" de la Société Française de Physique, dont il est membre du bureau. Il a été président du groupe "Physics for Development" de la Société européenne de physique. Il est également membre du bureau de l'Association pour la promotion scientifique de l'Afrique.

0
0
0
s2smodern

PRIX « AFRIQUE INNOVANTE » 2018

L’Association pour la promotion scientifique de l'Afrique (APSA) lance, avec le soutien de la Fondation Norbert Ségard, un appel à candidatures pour un prix qui sera remis le 6 juillet 2018 lors de la conférence YASE.

Objectif

Récompenser un projet – nouveau procédé, ou nouveau produit, ou nouveau service - portant sur des thématiques innovantes débouchant sur des applications dans l’industrie, les services et répondant à de grands enjeux sociétaux – santé, numérique, développement durable, matériaux, énergie, transport, etc…– et humanistes – place et rôle de l’homme dans l’entreprise et la société, éthique de la responsabilité, etc.

Récompense

Le prix, d'un montant de 1 000 euros, récompense le porteur du projet qui s’engage dans la mise en oeuvre effective du projet.

Conditions de participation

Le Prix « Afrique Innovante » s’adresse aux ingénieurs, aux masters scientifiques, aux chercheurs et aux docteurs en sciences de nationalité d'un pays africain et de moins de 35 ans au 31 décembre 2018. 

Processus de sélection

Chaque candidat devra envoyer une présentation de son projet, ainsi qu’un CV retraçant son parcours académique et professionnel. Chacun de ces documents fera au maximum 2 pages A4. Les vidéos et les liens pour les réseaux sociaux seront mis en annexes.

Le jury est composé d’experts du monde scientifique, technologique, de l’enseignement supérieur et de personnalités compétentes dans les domaines de la création d’entreprises technologiques innovantes, de la valorisation de la recherche et du transfert de technologies. Les délibérations sont confidentielles et discrétionnaires. Le jury est souverain et n’a pas à justifier ses décisions.

Calendrier

Le dossier complet tel que défini ci-dessus sera adressé pour le :

vendredi 8 juin 2018
au plus tard

à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour toute information complémentaire, François Sylla : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

A propos de Norbert Ségard et de la Fondation Norbert Ségard

Norbert Ségard était un professeur, un chercheur, un entrepreneur universitaire, un aménageur de territoire, un ministre entrepreneur dans les Télécommunications et les nouvelles technologies, un homme des Hauts-de-France ouvert au monde comme ministre du Commerce Extérieur.

La Fondation Norbert Ségard a pour objet de pérenniser et de poursuivre dans le même esprit l’action de Norbert Ségard. Elle oeuvre chaque jour pour l’intérêt général et la science comme vecteur de progrès : éducation, recherche, innovation scientifique et technologique, entrepreneuriat au service des hommes et de la société. La Fondation est à l’écoute de son environnement, s’inscrit dans l’actualité, apporte son expertise.

Elle Innove pour Agir avec une exigence d’exemplarité et de responsabilité. Ces valeurs se retrouvent dans le choix des jeunes ingénieurs créateurs qu’elle soutient. Les scientifiques ont un rôle essentiel dans le progrès technique et humain. Ils doivent comprendre les enjeux sociétaux, économiques, politiques, culturels, éthiques qui se cachent derrière la complexité des choix techniques. Ils ont une obligation de vigilance et de responsabilité. Ils doivent d’abord penser l’humain.

En plus du virus des sciences, des technologies, de la recherche, de l’innovation, il est de la responsabilité des scientifiques d’entreprendre et de créer les entreprises d’aujourd’hui et de demain. Les jeunes ont un avenir ouvert car les choses ne sont pas écrites d’avance. Ils doivent avoir une intensité de vie considérable au service des autres, montrer l’exemple, être impatients, tenaces, créatifs et créateurs.

0
0
0
s2smodern

Okello2

VERONICA OKELLO

Veronica Okello est enseignante chercheuse au département des sciences physiques de l'Université de Machakos, au Kenya, dont elle est également directrice de l'assurance qualité.

Elle est titulaire d'un doctorat en chimie analytique et environnementale de l'université d'État de New York à Binghamton, aux États-Unis.

Actuellement, ses recherches portent sur le développement d'approches vertes d'assainissement durable pour les métaux lourds et les polluants pharmaceutiques non conventionnels, et les polluants organiques persistants. De plus, elle s'intéresse au développement de matériaux à l'échelle nanométrique qui offrent de nouvelles possibilités pour le développement de nouvelles technologies d'assainissement et de surveillance de l'environnement.

Veronica Okello a participé à plusieurs programmes de sécurité et sûreté chimiques à la fois localement et internationalement et elle est activement impliquée dans le développement d'un programme qui verra l'intégration dans l'enseignement au Kenya de la sûreté chimique, de la sécurité chimique et de la Convention sur les armes chimiques. Il convient de noter sa récente participation au programme de leadership scientifique et technologique du Global Chemists' Code of Ethics qui s'est tenu en mai à Nairobi au Kenya, et au Reputable Chemical Supplier Workshop, organisé par Sandia International Laboratories à Mombasa.

En outre, elle est la fondatrice et la coordinatrice du club Go Green MksU, club étudiant dynamique fonctionnant selon les principes de la chimie verte. Dans ses temps libres, Veronica participe à des programmes de mentorat pour les étudiants et à des projets de développement communautaire. Dans ces derniers, elle participe activement à la promotion des programmes de sécurité et de sûreté chimique dans les institutions, ainsi que dans les secteurs formel et informel.

0
0
0
s2smodern