YASE au Science Forum South Africa

Une session sera consacrée au retour en Afrique des jeunes chercheurs Africains

La troisième édition du Science Forum South Africa aura lieu à Pretoria les 7 et 8 décembre prochains. Les chercheurs du monde entier y sont invités pour parler de science, de politique scientifique, de coopération, de développement social et humain. Les questions liées au "brain drain" seront présentes, en particulier grâce à la session "Come Back : How Africa Attracts Its Young Scientists" organisée en lien avec la conférence YASE.

Le 7 décembre de 15 h 30 à 17h, quatre chercheurs ayant obtenu un doctorat en Europe et aujourd'hui installés dans plusieurs pays africains témoigneront de leurs expériences.

T Ezome

Tony Ezomé, assistant à l'université des sciences et techniques de Masuku, Gabon

Docteur en mathématiques de l'université Paul-Sabatier, Toulouse, France

P Mthunzi Kufa

Patience Mthunzi-Kufa, responsable de l'équipe de biophotonique, CSIR, Pretoria, Afrique du sud

Docteur en physique, Université de St-Andrews, Royaume-Uni

T Razafimbel

Tantely Razafimbelo,directeur du Laboratoire des Radioisotopes, université d'Antananarivo, Madagascar

Docteur en sciences du sol, Montpellier SupAgro, France

K Weldemariam

Komminist Weldemariam, research manager, IBM Research Africa, Nairobi, Kenya

Docteur en sciences informatiques, université de Trente, Italie

Ensemble, ils débattront des bonnes (et des mauvaises) pratiques de coopération entre l'Europe et leurs différents pays.

La discussion fera aussi intervenir Anton Le Roex, doyen de la faculté des sciences de l'université du Cap, en Afrique du sud, qui apportera son point de vue de responsable universitaire africain et indiquera ce qui selon lui peut favoriser le "brain gain" vers le continent.

 A Leroex

 Le débat sera animé par Luc Allemand, directeur d'Afriscitech, organisateur de la conférence YASE.

L Allemand

0
0
0
s2smodern